Interview technino-commercial SARP
Portrait de collaborateurs – Les métiers SARP
9 février 2021
Portrait de collaborateur – les métiers SARP
24 février 2021
Afficher tout

Le fonctionnement et l’entretien du bac à graisse

Qu’est-ce qu’un bac à graisse ?

Un bac à graisse est une installation que l’on retrouve généralement dans les cuisines. Que ce soit chez les restaurateurs ou les industriels de l’agroalimentaire, mais également chez les particuliers. Il se situe entre l’évacuation des eaux usées et les canalisations menant au réseau d’assainissement collectif. Son rôle est de décharger les eaux usées en graisses, avant leur passage dans le réseau d’assainissement. Ces graisses peuvent être à l’origine de plusieurs dégâts dans le réseau : une corrosion, dégradation, un colmatage des réseaux dû au durcissement des graisses, et enfin d’une perturbation du traitement des eaux. 

En d’autres termes, le bac à graisse protège les canalisations et évite les encrassements pouvant aboutir à des bouchons. 

Le bac à graisse peut-être obligatoire dans plusieurs cas de figure : 

  • Si votre habitation dispose d’une fosse septique.
  • Si votre habitation dispose d’une fosse toutes eaux, mais située à plus de 10 mètres de distance de votre habitation.
  • Si votre établissement exerce une activité de restauration, ou d’industrie agroalimentaire.

Comment fonctionne le bac dégraisseur ? 

Celui-ci récupère les eaux usées et chargées en graisses provenant de votre habitation. Une fois dans le bac, les graisses étant plus légères que l’eau, montent à la surface et flottent. Elles sont ensuite piégées à la surface. Les eaux quant à elles poursuivent leur chemin par un tuyau d’évacuation, situé en bas du bac, sous le tuyau d’entrée. Grâce à ce système, les eaux peuvent ressortir déchargées en graisses.

Quelles sont les étapes de la vidange ? 

Pour garantir son bon fonctionnement, le bac à graisse doit être entretenu régulièrement. En général tous les 6 mois. 

A savoir qu’il est strictement interdit d’effectuer la vidange du bac à graisse soi même. Celui-ci doit être réalisé par une entreprise spécialisée, possédant l’agrément des services sanitaires. Les graisses ne sont pas des déchets comme les autres. Elles doivent faire l’objet d’un traitement spécial. C’est pourquoi un professionnel agréé devra prendre en charge cette opération, ainsi que le traitement des déchets graisseux. 

La vidange du bac à graisse s’effectue en plusieurs étapes : 

On commence par pomper la surface pour retirer les graisses flottantes, avant de vider l’intégralité du bac à graisse. Puis, nous procédons à un nettoyage complet, afin d’évacuer les boues et le sable présents dans le fond du bac. Pour terminer, le bac à graisse est à nouveau rempli à l’eau claire. 

 

Comment les déchets graisseux sont-ils traités ?

Il y a également plusieurs option de traitement possible pour les déchets de bacs à graisses : 

  • Ils peuvent être directement envoyés en station d’épuration en fin de tournée,
  • Dans certains cas, ils sont envoyés directement en méthanisation,
  • Nous pouvons également les transférer sur nos sites ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement) afin de leur faire subir un prétraitement. Les déchets sont insérés dans une benne filtrante. Ils vont alors subir un processus de décantation permettant de séparer la phase liquide (eaux graisseuses) de la phase solide (graisses alimentaires d’aspect plus visqueux et compact). Les deux phases sont ensuite pompées par nos camions hydrocureurs : Les eaux graisseuses sont envoyées en station d’épuration tandis que les graisses sont valorisées en méthanisation ou en centre de récupération des graisses alimentaires agréés. 

 

Vous avez besoin de faire entretenir votre bac à graisse ?

Demander un devis gratuit