Nos engagements pour l’environnement

En tant que spécialiste de l’assainissement, du traitement et de la revalorisation des déchets, l’aspect environnemental est au cœur de notre métier. Nous y accordons une grande importance et mettons un point d’honneur à le préserver chaque jour.

Pratique de l’éco-travail et de l’éco-conduite

Chez SARP Centre Ouest, les opérateurs sont formés à des pratiques d’éco-travail et d’éco-conduite. Ces méthodes visent à réduire leur consommation de gazole, mais aussi d’eau durant les interventions. Elles permettent une meilleure productivité et un gain de temps, mais aussi d’éviter les risques de pollution ou déversement dans les sols. 

Des contrôles réguliers sont effectués afin de vérifier l’application des techniques d’éco-travail et d’éco-conduite au sein des agences. En effet, les agences reçoivent des “visites éco-travail” faites par les encadrants, pour vérifier que les règles sont bien appliquées. 

En quoi cela consiste-t-il ?

 

Les techniciens sont formés à des méthodes de conduite permettant de diminuer la consommation de carburant. Nous procédons à une “éco planification” des chantiers afin d’optimiser les trajets.

Chaque mois, les techniciens sont informés de leurs résultats en consommation de gazole par véhicule. Lorsqu’un véhicule a une consommation excessive, l’encadrant échange avec le chauffeur pour identifier l’anomalie, et rappeler les réflexes éco-conduite. 

Le personnel SARP a une éducation et une culture éco-travail dans son action au quotidien, à tous les niveaux. Cela concerne les techniciens en intervention mais également le personnel administratif. 

La certification Eco

 

Les employés se voient attribuer une Certification eco-travail après une journée de formation individuelle sur chantier. Cette certification comprend également une montée en compétence. 

Les critères d’évaluation à retenir pour la certification éco-travail sont : 

  • La prise en compte des évolutions technologiques des matériels pour diminuer la consommation de carburant et d’eau, et d’optimiser les rendements,
  • Travailler en respectant les gestes et postures propres à l’ergonomie du poste de travail,
  • Travailler en rangeant et en organisant son outil de production ou son chantier.

Des prestations plus écologiques

Vidange de fosse septique

Chez SARP, nous tenons à réaliser nos prestations de la manière la plus écologique possible, afin de réduire au mieux notre impact environnemental.

A l’issue d’une vidange de fosse septique, il faut la remettre en eau pour assurer son bon fonctionnement. Pour cela, nous restituons l’eau de votre fosse septique que nous avons pompée et stockée dans notre camion. Cette eau est éclaircie de tout déchet, mais toujours riche en bactéries anaérobiques. Ces bactéries sont essentielles au bon fonctionnement de la fosse septique, puisqu’elles sont à l’origine du processus de digestion des matières solides. 

Il est donc inutile de remplir la fosse avec de l’eau claire, car il faudrait y ajouter une nouvelle semence de bactéries. Cela consommerait plus de ressource car il faudrait la remplir avec de l’eau potable, et des nouvelles bactéries, alors que tous les éléments nécessaires se trouvent déjà dans l’eau pompée. Par cette méthode, nous permettons une économie d’eau importante.

Le traitement des déchets

Suite au pompage des ouvrages, leurs contenus sont transportés vers le centre de traitement agréé le plus proche. Parfois, ils transitent sur nos sites pour subir un prétraitement. Il s’agit d’une séparation de phase réalisée grâce à nos techniques séparatives installées sur nos sites ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement). Par la suite, les déchets rejoignent les exutoires finaux.

Les déchets de fosse septique

Les déchets sont séparés en deux phases : une phase liquide, et une phase solide assimilable à de la croûte. Il peut y avoir deux processus de traitements différents en fonction des sites  :

    • Les déchets sont envoyés directement en station d’épuration en fin de tournée de l’équipage, 
    • Les déchets sont transférés sur nos sites ICPE SARP où ils subissent un pré-traitement. Les équipes dépotent dans une cuve qui va séparer la phase liquide et la phase solide. Les reliquats sont ensuite valorisés.

Les déchets graisseux

Après une prestation de pompage de bac à graisse, les déchets graisseux peuvent parcourir plusieurs chemin : 

  • Soit, ils sont directement transférés dans le centre de traitement agréé de proximité.
  • Si la siccité le permet, ils peuvent être directement envoyés en méthanisation (il s’agit du processus naturel de dégradation de la matière organique). 
  • Ils peuvent aussi transiter sur nos sites SARP afin de subir un prétraitement. Les déchets vont être insérés dans des bennes filtrantes. Ils vont alors subir un processus de décantation permettant de séparer la phase liquide (eaux graisseuses) de la phase solide (graisses alimentaires d’aspect plus visqueux et compact). Les deux phases sont ensuite pompées par nos camions hydrocureurs : Les eaux graisseuses sont envoyées en station d’épuration tandis que les graisses sont valorisées en méthanisation ou en centre de récupération des graisses alimentaire agréé.

Transparence, traçabilité et respect de la réglementation

Chaque fois qu’un déchet est évacué chez un client, professionnels comme particuliers, un BSD (bordereau de suivi de déchets) est fait. Un exemplaire est remis au client et un autre est gardé par le technicien SARP qu’il remettra à l’exutoire final.

Les agents SARP mettent un point d’honneur à respecter la réglementation de transport et à la traçabilité du déchet du producteur jusqu’à son traitement final.